Éditions précédentes

Le dictionnaire innu fut officiellement publié en ligne en 2012, versions en innu-français, en français-innu, en innu-anglais et en anglais-innu, et continuellement mis à jour depuis. Une première édition en innu-français fut imprimée en 2012, et les volumes innu-anglais et anglais-innu furent publiés en 2013. Des applis pour téléphones mobiles et tablettes sont également disponibles.

Ces dictionnaires sont le résultat d’un grand travail d’équipe, poursuivi sur de nombreuses années et qui s’appuient sur de nombreux travaux antérieurs. Les principales différences entre la version de 2016 et la version de 2013 concernent la standardisation des orthographes innues et françaises, la correction d’erreurs, l’ajout de nouveaux mots, d’informations grammaticales et d’exemples pour illuster les définitions.

La nouvelle orthographe française, proposée en 1990 et préconisée au Québec depuis 2005 par le  Conseil supérieur de la langue française a été adoptée ici. Pour l’innu, les résolutions du guide d’orthographe de 1997 (Pour une orthographe unique de la langue innue) ont été systématiquement implémentées. Pour aider au maintien de la langue parmi les jeunes, le n prononcé l dans certains dialectes est indiqué ń dans le mot d’entrée répété entre parenthèses. Ce marquage reste facultatif dans l’orthographe. Les radicaux de verbes ont été ajoutés pour tous les verbes, afin de faciliter l’apprentissage de leur conjugaison. De nombreux mots ont été ajoutés, dont des locutions et néologismes courants qui expriment des concepts modernes. Les références trop racistes ou sexistes ont été éliminées du dictionnaire, et remplacées par des exemples et définitions plus modernes. Enfin, de nombreux synonymes ont été indiqués ou ajoutés.

L’équipe continue à travailler sur un dictionnaire thématique, un dictionnaire de synonymes et un forum de terminologie intégrés au dictionnaire en ligne. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires en écrivant à aimun@innu-aimun.ca.

Rédactrices

José Mailhot (2005–2012)
Marguerite MacKenzie (2004–2012)
Marie-Odile Junker (2004-2012) versions électroniques seulement

Assistant rédacteur

Will Oxford ( 2008-2012) versions imprimées seulement

Conseillère spéciale

Marie-Odile Junker (2004-2012) versions imprimées seulement

Comité éditorial

José Mailhot, Lynn Drapeau, Yvette Mollen, Hélène St-Onge, Anne-Marie André, Marguerite MacKenzie, Anne-Marie Baraby

Comité de révision des dictionnaires compilés à La Romaine et Mingan

José Mailhot, Yvette Mollen, Madeleine Menicapo, Christine Kaltush, Charlotte Bellefleur

Consultants innus

Thérèse-Adélaïde Bellefleur, Jean-Baptiste Bellefleur
, Zacharie Bellefleur, Raphaël Mollen, Anne-Marie André, Kathleen Nuna Elizabeth (Tshaukuesh) Penashue, Judith Mestokosho, Yvette Mollen, Hélène St-Onge, Mary Georgette Mistenapeo, Pien Penashue

Ajouts à la banque de données lexicographiques et sélection des mots clés

Will Oxford, Peter Armitage, Philomène Jourdain; Laurel Anne Hasler (anglais), Anne-Marie Baraby (français)

Collaboration

Véronique André, Céline Bellefleur, Janine Tremblay, Suzanne Tshernish, Jean-Baptiste Benjamin

Remerciements

Le dictionnaire pan-innu n’aurait pas vu le jour sans l’idée initiale de Marguerite MacKenzie et José Mailhot en 2003 qui conduisit à une demande de subvention de développement pour un projet d’Alliance de recherche universités-communautés (ARUC) auprès du CRSH. Nous remercions particulièrement ici José Mailhot pour son dévouement envers la langue innue.

Signalons également la détermination et le travail infatigable d’Yvette Mollen qui, en tant que directrice des secteurs langue et culture de l’Institut Tshakapesh de 2003 à 2016, a soutenu financièrement, moralement et intellectuellement la création de ces dictionnaires. Merci Yvette pour ton leadership visionnaire!

Nous tenons à remercier tous les aînés et personnes-ressources dont l’innu est la langue maternelle, qui ont contribué à la création du dictionnaire au fil des ans:

Au Labrador: Au Québec:
Caroline Andrew Rachelle Malec
Martha Andrew Abraham Malec
Sylvester Andrew Anne Tremblay
Penute Antuan Germaine Riverin
Brigitta Aylward Doris Vollant
Bernice Jack Philomène Jourdain
John Jack Thérèse-Adélaïde Bellefleur
Edward Nuna Jean-Baptiste Bellefleur
Kathleen Nuna Zacharie Bellefleur
Morris Penashue Raphaël Mollen
Peter Penashue Anne-Marie André
Luke Rich Judith Mestokosho
Etienne Tshakapesh Hélène St-Onge
Anne Nuna Rich Yvette Mollen
Kanani Penashue Jean Malec
Francesca Snow  
Akat Piwas  
Elizabeth (Tshaukuesh) Penashue  
Mary Georgette Mistenapeo  
Pien Penashue

 

Nous remercions également:

Cal Patey soutien administratif (Mamu Tshishkutamashutau-Innu Education Inc., Labrador)
Steve Power
Léontine St-Onge soutien administratif (Institut Tshakapesh, Québec)
Dennis O’Sullivan traduction de phrases exemples entre l’anglais et le français.
Audrey Dawe-Sheppard saisie des données pour le lexique du Labrador
Jana Novotna
Laurent Girouard toponymes
Peter Armitage
Marie-Thérèse Proulx couture, tricot, maladies
Robert Larocque anatomie animale
David Bell religion (anglais)
Pierre Pépin poissons
Axel Harvey toponymes (en anglais)

 

Commanditaires et subventions

La création de ce dictionnaire innu  a été financée grâce à des subventions des organismes suivants:

  • Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada: prix Impact (MacKenzie) no781-2013-0007; Subventions Savoir nos  435-2014-1199, Réalités autochtones no  856-2009-0081, ARUC nos  833-2004-1033, 833-2003-0087.
  • Institut Tshakapesh
  • Mamu Tshishkutamashutau – Innu Education
  • Université Carleton
  • Université Memorial
  • Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, Confédération des centres d’éducation culturelle des premières nations – Programme de réussite scolaire des étudiants des premières nations
  • Patrimoine canadien

Dernière révision: November 3, 2016

Questions et commentaires: innulang@mun.ca

Tout le matériel de ce site web est publié avec la permission de l'auteur.